Back to Overview

Fishbowl Talks

Organisé par Lies Van Assche

Radiant Nights #11 s’ouvre avec une Conversation en Cercle de Sagesse Collective autour du thème central de « l’appréciation culturelle » sous la forme d’une conversation en cercle entre cinq invités internationaux inspirants. Écoutez et prenez également la parole dans cette conversation participative avec Baloji, Harris Elliott, Janice Deul, Nyanchama Okemwa et Seckou Ouologuem. Avec Blue comme modérateur, les cinq panélistes partent de leurs expériences personnelles et professionnelles spécifiques pour dialoguer sur l’appropriation, la dépréciation et l’appréciation culturelle des textiles africains.

L’appréciation culturelle des textiles africains est une célébration des traditions, le plaisir collectif de la culture sous toutes ses formes, la reconnaissance partagée de cette beauté, le partage, la transmission et la réinterprétation. Ou est-ce un terme qui cache également un récit négatif? Qu’en est-il de la ‘dépréciation culturelle’? Y a-t-il de la place pour ‘l’appropriation culturelle’? Comment tissons-nous l’histoire avec l’avenir? Quels nœuds faisons-nous et lesquels coupons-nous? Comment intègrent-ils ce patrimoine culturel dans leur pratique? Après l’appropriation culturelle, l’appréciation culturelle est-elle maintenant aussi évidente dans la mode contemporaine? Si oui, par qui, comment et dans quelle mesure? Quel groupe dans la communauté s’y intéresse… Uune génération plus jeune? Uune génération plus âgée? Les hommes? Les femmes? Les Africains? Les non-Africains? Comment anticipons-nous l’avenir des textiles africains?

 

À propos des panélistes:

BALOJI BIO

Baloji, musicien et cinéaste primé, est un artiste polyvalent servant de directeur artistique et de costumier. Ne le confondez pas avec l’artiste Sammy Baloji. Baloji, Swahili pour « sorcier », est né en République Démocratique du Congo en 1978. À quatre ans, il a déménagé en Belgique avec son père, grandissant à Liège. Dans sa jeunesse, il a trouvé sa passion pour le hip-hop, le tag, le rap et la danse. Il est sur le point d’ouvrir son exposition, « Baloji Augurism », au MoMu (Anvers) le 21 octobre. Son dernier film, « Augure » (Omen), a remporté le prix UN CERTAIN REGARD à Cannes et a été nominé pour les Oscars 2024 pour la Belgique.

HARRIS BIO

Harris Elliott est un directeur créatif renommé de Bold (Black Orientated Development Agency à Londres), ainsi que conservateur culturel et académique. Elliott a travaillé extensivement au Japon pendant 20 ans, a organisé plusieurs expositions culturelles internationales et compte Thom Browne, Adidas, Gorillaz et le Royal College of Art parmi ses clients. Il a organisé l’exposition Missing Thread à Somerset House au Royaume-Uni, l’un de ses événements les plus populaires.

JANICE BIO

Janice Deul, activiste afro-néerlandaise, curatrice et journaliste, plaide passionnément pour la diversité et l’inclusion dans les médias, les arts et particulièrement dans le domaine de la mode. À travers ses écrits éloquents, ses discussions de panel engageantes, ses ateliers impactants et ses conférences éclairantes, elle fait avancer cette défense. Sa plateforme influente, Diversity Rules, fondée en 2014, sert de catalyseur. Récemment, elle a collaboré à la curation d’une exposition intitulée ‘Voices of Fashion’, mettant en valeur la couture, la beauté et les styles noirs, au Centraal Museum Utrecht.

NYANCHAMA OKEMWA 

Nyanchama Okemwa : conservatrice, artiste et experte décoloniale, partageant le sens et le symbolisme ancrés dans les traditions textiles africaines. Apprenez et découvrez la beauté et la diversité des textiles africains dans cette exposition enrichissante. Nyanchama Okemwa vous guide à travers chaque pièce textile, partageant son origine, son processus de fabrication et ses significations vibrantes. Une authentique collection de pièces faites à la main est exposée. Plongez dans les histoires et les profondeurs de la robe africaine. Okemwa raconte des histoires charmantes avec une résonance émotionnelle tissée dans chaque tissu. « Je suis une militante très engagée, avec trente ans d’expérience et une formation universitaire en éducation et en anthropologie. Je suis également une artiste passionnée par le textile. Cela m’a motivé à monter mon exposition textile Pagne Africain. Elle est conseillère et coach de campagne pour l’organisation à but non lucratif Hand in Hand against Racism. Elle poursuit actuellement son doctorat en philosophie. Elle est actuellement présidente du Réseau européen contre le racisme (ENAR). 

SECKOU OUOLOGUEM 

Seckou OUOLOGUEM (1985) est poète slameur, auteur et interprète. Il a commencé à rapper à l’âge de 13 ans. Dix ans plus tard, Seckou, inspiré par la poésie slam américaine d’artistes tels que Black Ice et Saul Williams, a décidé qu’il voulait aussi se faire entendre. Il a rompu avec les règles formelles du rap et a commencé à écrire de la poésie slam néerlandaise. Il a remporté plusieurs prix de poésie et de rap en plus de donner et d’organiser des conférences, des ateliers et des concours dans des écoles (de musique), des universités et des prisons. Il est également un collectionneur passionné de tissus et d’histoires (d’Afrique de l’Ouest). Il travaille sur un projet où il rassemble la communauté, les tissus, la poésie autour de la question : « à qui est cet espace de toute façon ? » 

BLEU 

Blue est une conteuse, designer et directrice créative qui travaille sous sa marque appelée ALLCLTH.